Le Département

  • Wasteland
  • Mournblade
  • Les Héritiers
  • Hawkmoon
  • JDR Mag
Retour

Jeu de rôle magazine n° 56

9,50 
In stock
Quantity

Jeu de rôle magazine n° 56

 

NOTULES LUDIQUES
Billets d’humeur

 

DOSSIER: ÉGRÉGORE
L’Esprit est une prison
Rencontre avec Stéphane Sokol

 

ENTRETIEN
Rencontre avec Alain Gassner

 

ON Y A JOUÉ, ON A AIMÉ !
Laelith
Macchiato Monsters
Kult
Stalker
Pulp Cthulhu

 

SCÉNARIOS & AIDES DE JEU
Scénario Nephilim Légende (2/3) : Souvenirs d’une vie
Scénario Hong Kong Les Chroniques de l’Étrange: Comme un singe sans laisse
Scénario Chroniques oubliées Contemporain : Falling Star
Interlude: Les éclaireurs

 

INSPIRATIONS
Yōkai
Vampire the Masquerade: Coteries of New York
Thrawn
Blacksad

 

ASPIRINE
Go West
La voie de la transe
Sortir de l’auberge

 

EDITO
Le monde du J2S (comprendre jeux de société) bruisse d’une rumeur depuis des mois. Bientôt, ce sera le grand retour du JdR en boutique. Après la vague des jeux irréversibles (T.I.M.E Stories, Detective…), des escapes room-book-box, après des jeux prétendument narratifs avec des cartes dotées de textes rédigés en corps inférieur à 11 sans possibilité de roleplay, deux phénomènes tirent leur épingle du jeu en francophonie.

Tout d’abord, les jeux narratifs de Nicolas Le Vif se vendent comme des petits pains. Et les aventures dont vous êtes le héros ont refait leur apparition sous de nouvelles formes qui rencontrent un public bien plus large que ces dernières années. Il n’est donc pas question des fameux LDVELH, d’Abstract Solo ou même des surprenants et excellents RPG Book, mais des Cartaventura qui se taillent la part du lion: ces jeux proposent de suivre les traces d’un voyageur historique sans pour autant exclure une certaine part d’imaginaire grâce à ses mécaniques. Des cartes carrées ont remplacé les pages d’un livre, mais elles ne proposent pas que du texte: illustrations des PNJ, des lieux et même la carte du périple accompli.

Tout ça, c’est bien joli mais ce n’est toujours pas du JdR. En effet.

L’an prochain, des projets surprenants d’efficacité feront leur apparition sans doute à l’occasion du FIJ à Cannes. On nous promet des parties rapides, moins d’une heure, pour des aventures en épisodes avec des prétirés. Les recettes des Clés en main et d’Adventure Party ont sans doute inspiré bon nombre d’amateurs de jeux de société. Dix ans plus tard, des éditeurs de boîtes de jeu bien remplies à des prix plus modiques que nos épais volumes ou nos boîtes d’initiation proposeront à une nouvelle génération de découvrir le JdR grâce à des publications plus abordables à plus d’un titre. En parallèle, D&D fait peau neuve avec une nouvelle boîte d’initiation, L’Essentiel, elle aussi à un prix modique. À n’en pas douter, les grands du jeu de société sont décidés à faire de 2022, l’année du jeu de rôle. Parviendront-ils à en faire des jeux «Familial» ou «Familial +», comme on dit chez eux, ou est-ce que notre loisir restera un catalogue de jeux «Experts»?

Sébastien Célerin

Poids: 0,3 kg
Dimensions: 0,5 × 21 × 27 cm

Commentaires

Il n'y a pas encore de critique.

Soyez le premier à laisser un avis “Jeu de rôle magazine n° 56”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 − 19 =


Vous pourriez aimer aussi