Jeu de rôle magazine n° 39

Jeu de rôle magazine n° 39

Jeu de rôle magazine n° 39-114 pages.
-ISBN: 979-10-90160-08-8
-Type de produit: Jeu de rôle
-Format: 21 X 27 cm
-Editeur: Titam

EDITO
Aujourd’hui, voilà vingt-trois ans qu’Isabelle pratique le jeu de rôle et qu’elle travaille dans ce milieu. Alors que nous bouclions ce numéro, forums et réseaux sociaux étaient animés par des échanges sur le sexisme supposé de quelques jeux, voire de leurs auteurs et éditeurs. Il était difficile de relayer une information sans être soupçonnés de prendre parti. Ce fut l’occasion pour Isabelle de se souvenir…

« J’ai été initiée par une bande de potes, au JdR, aux jeux de plateau, à Magic… Nous avons joué des milliers d’heures ensemble. J’ai toujours été l’un(e) d’entre eux et je les vois toujours avec plaisir.

J’ai eu de la chance.

J’ai fréquenté des salons et des conventions. J’y ai joué, maîtrisé, présenté des jeux pour mes éditeurs successifs. Je n’ai jamais été harcelée ou maltraitée. Mes personnages n’ont jamais été l’objet de traitements infamants.

J’ai pu essuyer quelques remarques douteuses : « tu peux pas t’asseoir là, c’est la place du MJ » (c’est moi le MJ!) ; « tu peux pas t’asseoir là, c’est la place du MJ et c’est un auteur qui vient maîtriser » (c’est moi l’autrice!!) ; « vous êtes la correctrice? » (non, je suis l’éditrice et je maltraite tous ces auteurs masculins !!!). Mes réponses n’ont jamais provoqué qu’un fort rougissement et une lueur de culpabilité dans les yeux de ces joueurs.

J’ai eu de la chance.

J’ai travaillé et je travaille dans le milieu du JdR depuis longtemps. J’ai été correctrice, autrice, éditrice, rédactrice en chef. Je n’ai jamais eu droit à la moindre remarque sexiste ou au moindre harcèlement.

J’ai corrigé des textes qui me paraissaient douteux (la comédienne qui se prostitue pour « arrondir ses fins de mois ») et j’ai parfois fait de lourdes modifications dans le sens qui me paraissait être le bon (dix-sept archétypes masculins pour dix-neuf métiers jouables… non, pas possible !). Les auteurs ne m’ont jamais rien dit, les chefs non plus, je n’ai jamais eu à me battre sur ce terrain.

J’ai eu de la chance.

Si aujourd’hui je me rends compte que j’ai eu de la chance, c’est que la parole se libère et que les témoignages fleurissent. Parfois tout aussi positifs que les miens. Souvent pas très « glops ». Parfois atterrants.

Et que nous voyons naître des polémiques violentes et des tombereaux d’insultes envers celles et ceux qui veulent dénoncer certains faits et certains travers. Nous découvrons ainsi que les rôlistes peuvent parfois être tout aussi brutaux et hideux que les vidéoludistes, sur lesquels on a déjà copieusement glosé. »

Si nous vous proposons cet édito, c’est parce que nous espérons que celles qui viendront après nous n’auront pas de la chance, mais qu’elles évolueront dans un monde où égalité et respect seront la norme, et où la chance sera devenue inutile (sauf pour les jets de dés).

Enfin, si chaque année 62 000 femmes déclarent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol et 553 000 d’au moins une agression sexuelle dans notre pays, nous pensons qu’aucun JdR, auteur ou éditeur de ce média, ne participe à cela. On ne peut pas en dire autant de tout joueur qui n’interviendrait pas s’il était témoin ne serait-ce que d’un mot déplacé.

La Rédaction.

NOTULES LUDIQUES

ENTRETIEN
White Wolf connu comme le Loup Blanc

ON Y A JOUÉ !
Assassin’s Creed Vendetta / Star Wars: le Joyau de Yavin / Final Fantasy 14

SCÉNARIOS & AIDES DE JEU
L’Appel de Cthulhu / Wulin / Necropolice / Mournblade

ASPIRINE
Le banal-fantastique: un jeu hasardeux dont vous êtes l’auteur

INSPIRATIONS
L’Ile des morts / Horus et l’amulette égyptienne de protection / Rebels

Si vous souhaitez ce numéro, c’est ICI.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Résoudre : *
7 × 16 =